HISTOIRE DU NOM ET SA DISPERSION

 

L'origine du patronyme Séguin

 

C'est le nom (prénom) d'un chef de guerre d'origine saxonne ou tudesque. SEIG = guerre, combat, WIN = victoire, gagner, d'où Sig-Win, Siguinum, puis Seguin le victorieux.

 

Il faut noter qu'au cours des âges le «W» a changé à «GU», exemple : William = Guillaume. En 778, Charlemagne établit le premier Seguin mentionné dans l'histoire, il le nomma comte de Bordeaux. (Voir «La Séguinière» volume 3, numéro 2, page 11)

 

Séguin est le plus beau nom au monde. La preuve : à Paris on l'a gravé sur la tour Eiffel, le premier à gauche au premier niveau face à la Seine. La meilleure place sur un des monuments le plus visité au monde. L'accent aigu a été utilisé surtout au Canada français, c'est sûrement à cause de la rencontre des nombreux dialectes et des prononciations distinctes de nos ancêtres qui venaient de différentes provinces françaises.

 

En France on dit Seguin sans accent, pourtant on a répertorié plusieurs patronyme Séguin avec l'accent aigu, en autre; La Séguinière, Les Séguins, Les Séguineries. Du point de vue généalogique, Séguin et Seguin ont la même filiation.

 

Les Seguin en France

 

D'après les historiens et généalogistes, la famille de Seguin a débuté dans la région de Bordeaux. Le nom de Seguin est très lié à l'histoire de la Guyenne et de la Gascogne. La famille de Seguin a toujours habité le long de la Garonne. Le château du Séjour à La Réole, qui était une résidence de Seguin, a été démoli le 5 octobre 1795 pendant la Révolution.

 

À Lignan près de Bordeaux, le château de Seguin, construit au XVIIe siècle, serait situé sur des fondations construites par le Comte Carolingien Seguin vers 780. Aujourd'hui le Château de Seguin est un vignoble qui embouteille des Bordeaux supérieurs.

 

On retrouve plusieurs Seguin dans l'histoire de France : Armand Seguin (1767-1835) industriel (île Seguin sur la Seine), Marc Seguin (1786-1875), ingénieur (nom sur la tour Eiffel), Armand Seguin (1869-1903) peintre, et un contemporain Philippe Séguin (1943-... ) fut président de l'Assemblée Nationale de France de 1993 à 1997 et président du Rassemblement Pour la République (RPR) de 1997 à 1999.

 

En Bretagne, à Machecoul, au sud de Nantes, une distillerie vous offre une eau de vie que l'on nomme «La Fine Bretagne Seguin», un cognac de la maison Rémy Martin.

 

On connaît « La chèvre de Monsieur Seguin » rendue célèbre par les «Lettres de mon moulin» d'Alphonse Daudet. Ce récit a fait connaître à la grande famille de la francophonie que Seguin est un nom bien français.

 

Les Séguin en Amérique

 

Les Séguin étaient très répandus en France au XVIIe siècle; plusieurs se sont engagés pour le Canada dont certains ont fait souche le long du fleuve Saint-Laurent.

 

Ils étaient originaires de différentes provinces françaises. Par bonheur, pour les généalogistes, les hommes portaient des prénoms différents. François de Picardie, Joseph de Bourgogne, Jean de Normandie, Guillaume de l'Île-de-France, Charles du Poitou, et Jacques du Marche. La première personne du nom de Seguin à venir dans la vallée du Saint-Laurent est Marguerite Seguin originaire du Poitou et elle a épousé Etienne Proteau de Charlesbourg vers 1663.

André Séguin de Gatineau (QC), généalogiste de l’Association et responsable des  recherches liées à cette page. 


 


Bienvenue - Le C.A - Nouvelles Expresses - Plan du site - Notre Association - Nos Objectifs - Nos Armoiries - Souvenirs
Devenir Membre - Photos - Dictionnaire - Histoire - La Séguinière - Rassemblement Annuel - Rassemblement Automnal
Rassemblement Sportif - Voyages - Autres - Le François - Le Berger - Livre d'Or - Liens